école.jpeg

7- Un espace évolutif de l’enfance :

« Pour savoir comment éduquer, il faut d’abord savoir ce qu’est l’être humain » Rudolf Steiner

4540313.jpg

Pourquoi un espace évolutif de l’enfance ?

L’enfant est notre « bien » le plus précieux. Comme parent, nous donnerions notre vie pour nos enfants, ils sont la chair de notre chair, le prolongement de notre identité. En même temps, nous l’apprenons parfois à la dure, ils ne nous appartiennent pas. Comme le dit si bien le poète Khalil Gibran, ils ont leur vie à eux, ils sont distincts de nous et surtout ils vont vers l’avant. Ils possèdent le futur.

 

Prendre soin des enfants permet la pérennité d’une société. En prendre GRAND soin donne accès à la prospérité. Plus d’une fois, nous avons entendu que les enfants sont la vraie richesse, mais combien de sociétés s’appliquent réellement à préserver cette richesse que sont les enfants? Combien de peuples se donnent les conditions ultimes pour favoriser le plein épanouissement de la jeunesse.

 

Dans la création d’un espace évolutif de l’enfance, il n’en tient qu’à nous de mettre en place les conditions pour faire fructifier le potentiel de chacun de nos enfants.

Dans cette entrevue, nous explorons l'espace évolutif de l'enfance avec Suzanne Daneau, Psychopédagogue.

Qui suis-je ?

Mon rôle en éducation débute avec mes propres enfants. Mère de quatre enfants je suis initiée à l’expérience de l’enfance intensivement. Fascinée par ces petits enseignants, je poursuis mon parcours académique avec un baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement au primaire et plus tard avec une maîtrise en psychopédagogie. Je compléterai ce cheminement avec diverses formations, comme le massage pour bébé, Parents efficaces, la Communication consciente et non-violente et un certificat en relation d’aide. Professionnellement, j’ai toujours été impliquée d’une façon ou d’une autre à l’éducation et à l’enseignement.

Pourquoi je suis interpellée par ce projet social qu’est Habitats évolutifs? Dans ma vingtaine, j’ai vécu une expérience de vie communautaire qui s’est échelonnée sur trois ans. Nous étions douze adultes et deux enfants dans une même maison. Ce fut un passage riche, formateur et duquel je garde un heureux souvenir. Je me suis toujours dit que je renouvellerais cette expérience sans hésitation. Je porte la profonde conviction que la communauté, l’entraide mutuelle qu’elle rend possible, le partage des responsabilités en fonction des talents et des habiletés de chacun est une clé importante pour maintenir un tissu social sain. Vivre ensemble est un chemin d’évolution lié à notre destinée.

Suzanne Daneau

Psychopédagogue

7-1.jpg

Comment cet espace évolutif de l’enfance pourrait fonctionner dans une commUnité de proximité ?

Derrière chaque acte pédagogique ou toute intervention éducative se cachent des valeurs, une conception de l’être humain et des intentions du chemin à suivre. Quel adulte souhaitons-nous façonner? Quel individu désirons-nous préparer? Car oui, l’enfant qui arrive dans nos vies est tellement malléable et porte un si grand désir d’être accepté, reconnu et aimé qu’il se pliera volontiers à ce qui émane de l’adulte et se modélisera à ses éducateurs sans réserve. Cette conviction s’appuie sur les connaissances du fonctionnement du cerveau qui nous indiquent que ce dernier est programmé, durant les sept premières années de vie, à apprendre essentiellement par imitation. L’enfant nous regarde vivre et s’applique à reproduire ce modèle qu’il observe attentivement.

De plus, il importe de savoir que l’enfant qui arrive n’est pas une page blanche, ni même une tige folle qui sort du sol au printemps. Dès sa naissance, il possède des caractéristiques physiques et biologiques qui lui sont propres, il détient une histoire, intra-utérine et transgénérationnelle, et il est déjà teinté d’un tempérament. L’être humain naît, entre autres, avec des propriétés de collaboration, d’empathie et d’altruisme. Matthieu Ricard nous explique longuement dans son livre Plaidoyer pour l’altruisme, de quelles façons nous naissons avec cette inclinaison naturelle vers la bonté. Créer un espace évolutif pour l’enfance demandera de se questionner sur nos valeurs, sur ce que nous souhaitons offrir comme avenir aux enfants qui seront accueillis dans cette communauté. Nous aurons à nous observer, nous éduquer, nous élever à la hauteur de la pureté de leur cœur. Nous serons invités à nous dépasser pour eux, à devenir de meilleure personne pour les accompagner dans leur grandeur. Je crois fondamentalement que chaque enfant est un maître pour son éducateur, si ce dernier accepte de s’assouplir à l’enseignement qui lui est proposé.

Un espace évolutif de l’enfance propose un environnement de liberté pour favoriser son plein épanouissement, un cadre souple pour donner à l’enfant un sentiment de sécurité, une diversité de possibilités et une richesse de matériaux pour lui permettre de s’épanouir dans son unicité. Cet environnement adapté à l’enfant évolue avec lui, se complexifie à son rythme pour lui offrir des défis stimulants, se transforme avec la trajectoire de sa croissance pour le soutenir dans son ouverture au monde qui l’entoure.

 

Nous avons tous entendu le proverbe qui dit qu’il faut un village pour élever un enfant. C’est exactement la vision qui est proposée ici. La communauté procure cet espace évolutif de l’enfance et chaque individu apprend les uns des autres en fonction de ses forces, de ses compétences, de ses intérêts et de ses affinités.

Carole Martel 3.jpg
EnChantons l'enfance.gif

Carole Martel

Détentrice d’un baccalauréat en Éducation musicale et titulaire d’une autorisation à enseigner tant au primaire qu’au secondaire, Elle détient également le brevet d’enseignement.  

Rempli ton coffre d’OUTILS nécessaires et pratiques pour bien terminer ton projet d’école à la maison !

 

Deviens l’Acteur Principal dans l’éducation de ton enfant grâce à cette aventure éducative et interactive.

Carole Martel est diplômée en Éducation musicale, accompagnante à la naissance et membre de l'École internationale de chant prénatal et psychophonie, Elle se spécialise dans le développement optimal de votre enfant, de la conception à la maturation du cerveau!


Elle s’est fait connaître beaucoup récemment pour son implication dans le "Mouvement pour la défense des enfants", un regroupement de parents, d'enseignants et toutes autres gardiens des droits de nos enfants.

Comment décrirais-tu ton appréhension ou ton expérience de parent-éducateur ?

As-tu déjà ressenti ces sentiments, l’impression d’être seul (e) ou cette peur de ne pas être à la hauteur
 

* Tu as l’impression de NE PAS réussir à garder ton enfant concentré sans perdre patience  ou sans qu'il perd la sienne ?

* Tu ne sais  pas comment garder l’attention de ton enfant  plus de 5 min ?

* Tu les vois venir mais n’arrives pas à bien gérer sa frustration (et la tienne) lors de ses blocages ou lorsqu’il s’entête ?

* Tu trouves que tu perds rapidement sa motivation ce qui ralenti ses apprentissages ?

* Tu as peur de ne pas réussir à avoir la «bonne méthode» pour expliquer à ton enfant ses leçons lorsqu’il ne comprend pas ?

* Peur de ne pas avoir tous les outils d’apprentissage avec un enfant qui apprend différemment ?

* Tu ressens ce sentiment d'imposteur et cette peur rend trop personnel ton rôle de parent-éducateur ?

* Tu as une appréhension face au respect des consignes et des règles de l’école à la maison ?

* Tu es confronté à un problème de gestion du multi-âge et crois simplement que c’est impossible et que tu n’y arriveras pas ?

Que se passera-t-il si rien ne change, si tu ne t’améliores pas dans ce rôle ?

Quelles seront les conséquences pour toi, ton enfant, ta famille ?
 

☹ Un climat difficile à la maison, plus de tensions, de disputes et une augmentation du stress inévitable !

☹ Sans une méthode claire, l’enfant ne se concentre pas suffisamment pour comprendre de nouvelles acquisitions. Pour les parents, cette impression de passer tout son temps à faire les gendarmes entre les enfants et à occuper calmement ceux qui n'ont pas de travail est exaspérant !  Les parents sont davantage sollicités et c’est épuisant !

☹ Les conséquences négatives sont les pertes de patience, les cris et les débordements.

☹ L’enfant ne pourra apprendre adéquatement dans ce climat.  Le parent se sent mal de ne pas pouvoir lui montrer la base adéquatement. C’est frustrant et la culpabilité s’installe rapidement.

☹ «Burn out», fatigue et stress qui se manifestent par ce sentiment d’être «mauvais» parent-éducateur noyé dans une marre de perte de patience.

☹ Le manque de moyens et de solutions devant nous nous fige et l’impression de ne pas y arriver s’installe pour de bon !
 

Deviens l’expert des apprentissages de ton enfant dans la sérénité et la sécurité et offre-lui les meilleures conditions pour son développement optimal
7-2.jpg

Suzanne nous propose la vidéo d’André Stern qui a grandi sans aller à l’école.

 

Le unschooling est un mouvement dans lequel l’enfant n’est pas scolarisé, mais apprend à son rythme selon ses intérêts en restant à la maison. Il apprend à apprendre. Voilà une intention qui me semble intéressante, considérant que bien des métiers de demain n’existent pas encore aujourd’hui, dans notre société en profonde transformation. (https://changethework.com/metiers-demain-heather-mcgowan/)

Bébés préfèrent les bons comportements aux mauvais ...

Bébé empathique, altruisme ...

L’enfant dépend de ce que nous leur apprenons ...