fleur-de-vie-removable05_1200x1200.jpg
11 - Copie (2).jpg

Aujourd’hui ...

Nous nous adressons à vous : Que vous servira-t-il de garder votre ‘’job’’, si plus que la moitié de la population n’as pas accès à une société équitable pour tous, et que l’autre moitié ne cesse de perdre leurs privilèges ? Vous savez qu’il y a pourtant quelque chose de profondément inéquitable depuis longtemps dans cette société, et que cette situation vous menace maintenant vous aussi.

 

Que vous servira-t-il de tenter de garder votre statut et vos avantages, au détriment de vos frères et vos sœurs, de vos grands parents, de vos parents, de vos voisins de proximité, et de vos enfants qui ne choisirons pas un statut privilégié au détriment de tous les autres ? Que vous servira-t-il de tenter de garder vos privilèges, alors que le système qui vous donne ces privilèges, vous les enlèveront de toute façon ? Vos privilèges, vous aller les perdre de toutes façon parce que ce système, n’as pas de fin. Vous pensez que votre ordre professionnel va vous protéger ? Alors qu’il n’a pour but que de vous mettre en compétition les uns aux autres, afin de soi-disant vous élever dans la hiérarchie, en dominant vos collègues, vos frères d’arme …

 

 

Pensez-vous que nous, nous n’avons pas réussi dans la vie parce que nous n’avons pas accumulé de la richesse ? Si vous voyez nos portfolios et nos CV, l’éventail de nos compétences et de nos expériences, vous pensez que nous n’aurions pas, nous aussi, su acquérir des privilèges autant que vous ? si nous ne nous étions pas consacré à une société plus équitable … et à tenter de vous faire comprendre que ce système qui nous est imposé par quelques individus, ne dessert qu’eux seuls ?

Pensez-vous que ce qui se passe actuellement, ne démontre pas que ce système social ne fonctionne pas pour la moitié de la société, et bientôt … pour les autres ?

 

La crise que nous avons l’occasion de vivre actuellement nous permet de prendre conscience de ce système, plus que jamais sans voile et sans détours.

 

Dans ce système, nous avons été appelés à nous déresponsabiliser de la portée de nos actions jusque dans nos relations avec nos frères, nos sœurs, nos

parents et nos enfants.

Alors,

 

Chacun de nous avons maintenant l’occasion de reprendre nos responsabilités : Notre pouvoir individuel et collectif. Nous avons maintenant l’occasion de reprendre le pouvoir que nous avions confié à nos gouvernements et leur système, à autant de gens qui se sont avérés être totalement incompétents, à nous constituer une société équitable pour tous.

 

Nous serons simplement appelés à pratiquer notre métier d’une autre façon. D’une façon juste et équitable, affranchie d’un ordre supérieur qui n’a pour but que le pouvoir de posséder encore plus de privilèges, de possessions et de biens personnels, au détriment de notre prochain.

 

Ceux et celles qui n’auront pas le courage de s’affranchir de ce système, resterons dans la matrice de ce système.

 

Nous avons eu largement l’occasion de comprendre que cette matrice n’aura plus aucune emprise pour ceux et celles qui écoutent la résonnance de leur cœur d’or et de lumière, et qui seront et agirons en conséquence.

 

Maintenant, nous vous invitons à vous poser la seule question, à notre avis, qui est importante :

 

De quoi avons-nous besoin pour vivre et être heureux ?

 

Selon Abraham Maslow, qui s’est consacré à y répondre, voici nos besoins fondamentaux, à partir des besoins de base vers les plus élevés :

 

1 - Besoins physiologiques : respiration, nourriture, eau, sexe, sommeil, repos, excrétion.

2 - Besoins de sécurité : Sécurité du corps, de l’emploi, des ressources, de la moralité, de la famille, de la santé, de la propriété.

3 - Besoins d'appartenance et d'amour : Amitié, famille, intimité.

4 - Besoins d'estime : Estime de soi, confiance, réussite, respect des autres, respect par les autres.

5 - Besoin d'accomplissement de soi : Moralité, créativité, spontanéité, résolution des problèmes, absence des préjugés, acceptation des faits.

 

Ces besoins sont simples et la solution pour les combler est simple.

 

Nous allons combler tous ces besoins en nous réappropriant notre pouvoir individuel et collectif.

 

Comment le faire concrètement ?

 

Vivre en communautés de proximité en gérant notre territoire de façon respectueuse. Vivre des relations profondes et enrichissantes, sans condition et par l’amour que nous portons à la vie.

 

1 - Besoins physiologiques :

  1. Respiration : dans un environnement où la nature est présente.

  2. Nourriture : Une agriculture saine de proximité : permaculture, aquaculture, serre 4 saisons multis-climats.

  3. Eau : puits artésiens ou de surface.

  4. Sexe : Une sexualité intime et sacrée.

  5. Sommeil : Dans la paix et dans la confiance.

  6. Excrétion : traitement naturel des eaux grises en bassins de roseaux épurateurs. Toilettes sèches et récupération des matières fécales en compost.

 

2 - Besoins de sécurité :

  1. Sécurité du corps 1 : Un habitat abordable actif, sain et biosourcé : chanvre, argile, bois et silice.

  2. Sécurité du corps 2 : Un système de santé naturelle et de soins énergétiques : Naturopathie, Ostéopathie, chiropractie, massothérapie, etc …

  3. Sécurité de l’emploi : Avoir un emploi du temps qui n’est pas consacré à la survie, mais à la création de notre environnement et de nos relations, à la fabrication et la production des éléments pour nous nourrir physiquement et spirituellement.

  4. Sécurité des ressources : Exercer une gestion saine et respectueuse des ressources de notre territoire.

  5. De la moralité, de la famille, de la santé, de la propriété : Vivre dans un environnement de proximité en interrelations multigénérationnelles. Apprendre des outils de communications et d’estime de soi.

  6. De la propriété : Un accès à la propriété ABORDABLE. Production et consommation locale.

 

3 - Besoins d'appartenance et d'amour :

  1. Amitié, famille, intimité sexuelle : Vivre et laisser vivre …

 

4 - Besoins d'estime :

  1. Estime de soi, confiance, réussite, respect des autres, respect par les autres : Les outils de communication et d’estime de soi et des autres sont autant indispensables au bien-être collectif que les outils de santé.

 

5 - Besoin d'accomplissement de soi :

  1. Moralité : le respect des autres amène à l’accomplissement de soi.

  2. Créativité : Nous sommes toutes et tous les créateurs de notre vie.

  3. Spontanéité : C’est la spontanéité de notre cœur d’enfant qui nous permet d’être créateurs.

  4. Résolution des problèmes, absence des préjugés, acceptation des faits : Ce que l’on crée sert à la collectivité …

 

 

Dans ce modèle de communautés de proximité, nous allons accomplir tout cela … SIMPLEMENT.

11 - Copie.jpg

La solution est simple.

 

Ce que nous appelons la réoccupation du territoire, c’est un modèle de vie communautaire de proximité. Dans cette expression, le terme ‘’proximité’’ est la pierre angulaire de cette solution sociale et environnementale. La proximité signifie :

 

- Produire et consommer localement la nourriture et l’énergie.

- Échanger et partager nos produits et services au sein même de la collectivité et aussi ailleurs sur la proximité de ce territoire.

- Se fabriquer en auto-construction des habitats biosourcés qui correspondent simplement à nos besoins.

- Réhabiliter nos aînés dans la collectivité.

- Prendre en charge l’éducation de nos enfants selon des valeurs pérennes et joyeuses.

- Bénéficier de notre environnement et de nous ressources, au lieu de les exploiter.

- Se soigner, se guérir et développer sa santé corporelle et spirituelle, de façon naturelle.

 

Nous sommes conscient que notre nouveau projet social remet en cause :

 

- L’industrie de l’agriculture.

- L’industrie de l’élevage.

- L’industrie de l’énergie.

- Le système financier.

- L’industrie de la construction.

- L’industrie des CHSLD.

- Le système de santé et la pharmaceutique.

- Le système d’éducation.

- Le modèle de gestion de nos ressources naturelles.

- Notre système de gouvernance.

Cette situation est globale et elle existe dans de nombreux pays sur notre planète. 

Nous avons l'occasion d'en prendre pleinement connaissance, et d'y remédier collectivement.

Quoi qu’en prétende qui que ce soit : Le territoire et ses ressources appartiennent au peuple qui l’habite.

Alors …

 

Nous sommes un regroupement de gens du peuple qui s’affranchissent de cette matrice que ce système nous a imposée.

 

Et ce regroupement s’agrandit de plus en plus.

 

Nous allons nous-mêmes nous constituer une nouvelle société équitable et pérenne.

 

Nous allons nous constituer nous-même nos communautés de proximités, basées sur l’échange et le partage de notre territoire et de ses ressources, selon nos valeurs et nos intérêts : les intérêts du peuple.

Nous allons créer un système de communautés de proximités, en autonomie énergétique et alimentaire qui seront entièrement gérées et administrées par les membres de ces communautés. Le meilleur des ressources et des connaissances à ce jour seront mis à contribution. Les membres de nos communautés pourront ainsi avoir accès à :

 

- Un habitat abordable actif, sain et biosourcé : chanvre, argile, bois et silice.

- Une agriculture saine de proximité : permaculture, aquaculture, serre 4 saisons multisclimats.

- Une énergie libre et autonome : solaire passif et actif, plasma et organique.

- Un système de santé naturelle et de soins énergétiques holistique : Naturopathie, Ostéothérapie, Chiropractie, Psychologie, Yoga  …

- Des outils et formation pour la communication et la gestion communautaire : C.N.V. Coaching, Méditation, gouvernance et gestion collective …

- Un système d’éducation de proximité, basé sur le soutien collectif de nos enfants.

- Une réhabilitation active de nos aînés dans la collectivité.

- Un système financier remplacé par un système circulaire d’échange et de partage, sans intermédiaires.

- Un système de gouvernance inclusif et participatif, simplifié par référendums.

- Un nouveau média par et pour le peuple.

 

Notre mouvement est pacifique.

 

Nous sommes des êtres souverains et en tant que tel, nous avons collectivement toute les connaissances, l’expérience et surtout la volonté d’occuper notre territoire de façon pérenne et responsable, ainsi que le plein droit de nous constituer une société équitable pour tous.

 

Ce droit nous est garanti par La Déclaration universelle des droits de l'homme, et par la charte des droits et libertés du Québec.

 

Ce droit, nous allons l’exercer en tant que peuple souverain.

Le seul élément qui manque à notre projet social, c'est :

NOUS 

Kids Blowing Bubbles
Happy Family
Happy Family
250720558-CC.jpg

Soyons solidaires.

Ensemble, on va pouvoir le faire !

Et si ...

 

L’armée… et la police …

 

Ces femmes et ces hommes, qui se sont engagés pour protéger leurs concitoyens …

 

S’ils réalisaient pleinement que leurs frères, leurs sœurs, leurs parents, leurs enfants, leurs voisins, leurs épiciers, leurs quincaillers, et les gens de leur société de proximité sont actuellement dans la peur … que tous ces gens ont peur d’eux, qui ont l’odieuse responsabilité de donner des contraventions à des citoyens, juste parce qu’ils ne portent pas de masque ou que ce masque n’est pas conforme, de les chasser d’une plage ou d’un lieu publique, parce qu’ils ne marchent pas dans le sens des flèches, et ne respectent pas la distanciation sociale … S’ils réalisaient vraiment que leurs enfants, pour retourner à l’école en septembre, vont devoir se faire pointer un lecteur de température sur le front comme un gun, s’asseoir tout seul sur le banc d’autobus, se tenir à un pupitre ceinturé de plexiglass, ne pas toucher à leurs amis, ne pas pouvoir sortir d’un carré tracé au sol dans la cour d’école, jouer tout seul avec un ballon, être anxieux de tousser à l’idée d’être interdit de l’école …S’ils réalisaient que leurs petits commerces de proximité tombent comme des mouches, que la société est plus divisée que jamais parce que les gens sont appelés à se dénoncer … Que le narratif de tous les médias n’arrête pas de se contredire, sur les chiffres, sur les règlements, sur les intentions du gouvernement et les ordres qui leur sont donnés …

 

Nous constatons que nos frères et nos sœurs de l’armée et de la police, même s’ils ont été conditionnés par leurs supérieurs et leur ordre professionnel, ils ont eux aussi un cœur d’or et que dans leur conscience, ils sont, eux aussi, plus divisés que jamais.

 

Nous pensons que pour tous ces gens, Le temps est venu de faire un constat de notre société, dictature molle où ne pas parler permet de garder son travail et même d’être promu.